MODE

LE VINTAGE TRANSFORME LA MODE EN DURABLE

Les samedi 29 et dimanche 30 mai, le marché de la mode vintage accueillait plus de 25 000 visiteurs pour sa 9e session.
Mais qu’est-ce que le vintage et pourquoi autant d’engouement


CONCEPT

Pour commencer, traduisons ce mot « barbare » :

Vintage est un terme anglais qui signifie « vendange ». Utilisé tout d’abord en œnologie – en référence aux grands crus et millésimes –, il a pris un autre sens dans l’univers de la mode. En effet, après avoir désigné les vêtements anciens de grands créateurs, ce terme a progressivement indiqué toute pièce réalisée entre la période d’après-guerre (1945) et les années quatre-vingt. Il confère à tous les accessoires, vêtements, objets, mobilier… un caractère rare et exceptionnel. Cette mode, longtemps réservée à un cercle d’initiés, connaisseurs et collectionneurs, connaît de nos jours un véritable succès. On attribue l’explosion de ce phénomène à des personnalités du show-business, qui n’ont pas hésité à porter des vêtements vintage lors d’événements officiels (Julia Roberts s’est affichée dans une somptueuse robe Valentino datant de l’année 1992, lors de la remise des Oscars en 2001. Naomi Campbell et Kate Moss ont elles aussi largement ouvert la voie dans les années quatre-vingt-dix.)

Aujourd’hui, le vintage touche tous les secteurs d’activité allant de la réédition à la réinterprétation des produits. Reflet d’une authenticité, il témoigne du besoin nostalgique et rassurant de se référer au passé.

Ce retour aux sources peut aussi être une forme de rejet de la consommation de masse.

PHÉNOMÈNE

 

Les férus de vintage possèdent une véritable culture de la mode et apprécient tout particulièrement le mythe véhiculé par les produits vintage. Ils affirment leur personnalité en développant un style particulier issu de l’assemblage habile de leurs trouvailles. Cet engouement a fait naître un nouveau mode de pensée chez de nombreux designers. Ces derniers s’adonnent à leur passion en réadaptant des modèles rétro aux besoins actuels. Actuellement, il est impossible de passer à côté de ce phénomène. De nombreuses marques surfent sur cette tendance, tant dans les secteurs des cosmétiques, de l’habillement, de la décoration, du luxe, du high-tech, de l’alimentaire que dans celui de la musique. Avec des modèles inédits comme par exemple la célèbre New Beetle, l‘Austin Mini, ou dernièrement la Fiat 500, le secteur de l’automobile n’est pas en reste.

 

Porter des vêtements de sa grand-mère, décorer sa maison avec des éléments appartenant au passé, ou encore collectionner les objets rétro sont des démarches courantes pour bon nombre d’individus. Les greniers des maisons de famille recèlent des trésors cachés qui font la fierté des acquéreurs.

Pour tous les amateurs et passionnés de vintage, les adresses ne manquent pas.

 

A ce sujet, l’exemple du Marché de la Mode Vintage de Lyon est caractéristique.

Créée en 2001, cet événement, qui est devenu le rendez-vous du vintage en France, connaît aujourd’hui un rayonnement européen.

Une fois par an, les passionnés du vintage (collectionneurs, professionnels, créateurs, visiteurs) se retrouvent pour échanger leurs bons plans dans une ambiance festive et haute en couleurs. Ce marché populaire qui accueillait une trentaine d’exposants pour 800 visiteurs lors de la première édition, enregistre actuellement 300 exposants pour plus de 25 000 visiteurs.

Au regard de toutes ces manifestations, la réinterprétation du passé est plus que présente ! Le vintage intéresse, réunit, passionne et nous plonge dans l’histoire d’un objet, d’une époque voire d’une personne. Moyen de renouer avec des pièces de qualité, l’achat vintage transforme le caractère éphémère de la mode en durable, tout en lui donnant du sens et de la profondeur.

www.marchemodevintage.com