ECO-CONCEPTION

La plasturgie se mobilise pour l’environnement

Le mercredi 5 mai 2010 avait lieu à Lyon l’inauguration officielle du
Plastic Ecodesign Center.


Le Plastic Ecodesign Center
est un organisme créé en septembre 2009 qui vise à promouvoir l’éco-conception au sein de l’industrie de la plasturgie et à accompagner les démarches des entreprises dans cette voie à travers des services de conseil et de formation.

La notion d’éco-conception


Avant tout, une petite explication de ce qu’est l’éco-conception. Au premier coup d’œil, il semble évident que cela a quelque chose à voir avec l’écologie. Mais il serait une erreur de réduire cette démarche à la seule utilisation de matériaux écologiques. En effet, l’éco-conception est une démarche  transversale qui s’inscrit sur l’ensemble du processus de production d’un produit. C’est à dire que l’on prend en compte l’écologie de la conception à la fin de vie du produit, en passant par l’extraction des matières, l’industrialisation, le transport, la maintenance, etc.

Pourquoi mettre en place une telle démarche ? Premièrement parce que l’environnement devrait être une réelle préoccupation pour les industriels, largement impliqués dans les problèmes que rencontre notre planète. Ensuite parce qu’il y a une vraie demande de la part des entreprises clientes, bien conscientes que leur image peut souffrir si elles ignorent le problème. Les réductions de coûts qui seront engendrés au moyen terme ne sont pas non plus un avantage négligeable. Quoi qu’il en soit, c’est un choix pertinent à faire à l’heure où les pouvoirs publics font pression (Grenelle de l’environnement, etc.).

Un organisme solidement soutenu

La création du Plastic Ecodesign Center a été initiée par 7 grands acteurs de la plasturgie :

•    Allizé-Plasturgie  (Union Inter régionale de la Plasturgie)
•    ARDI (Agence régionale de développement et de l’innovation)
•    Centre de Formation de la Plasturgie (CFP) et sa Materiautech de la Plasturgie
•    Centre Inter régional de Formation Alternée de la Plasturgie (CIRFAP)
•    Compositec
•    Fédération de la Plasturgie,
•    Pôle Européen de Plasturgie (PEP)

Il bénéficie également du soutient, entre autres, de Plastipolis (Pôle de compétitivité de la Plasturgie) et de la Cité du Design de St Etienne.

Les actions du Plastic Ecodesign Center


Le centre propose aux entreprises de les accompagner dans leur démarche d’éco-conception de A à Z, cultivant de multiples compétences afin de pouvoir considérer le problème dans son ensemble. Leur activité se décline sur cinq pôles de compétences :

•    Veille : études de tendances, soutient documentaire, analyses stratégiques, dépôt de brevets
•    Conception : cahier des charges, design, simulations et études rhéologiques, etc.
•    Prototypage
•    Industrialisation : choix des procédés de mise en œuvre, expertise énergétique, gestion de la fin de vie, communication environnementale
•    Approche du site de production : management environnemental, bilan carbone, maîtrise de l’énergie.

L’inauguration du Plastic Ecodesign Center


L’événement s’est articulé autour d’une présentation donnant tour à tour la parole aux acteurs du projet.

D’abord, Alexis Bricout, directeur général du Pole Européen de la Plasturgie, nous a fait une courte présentation du Plastic Ecodesign Center en expliquant la notion d’éco-conception. Il a rappelé que l’éco-conception pouvait répondre à des préoccupations gouvernementales, aux demandes des clients, aux règlementations, à la concurrence étrangère, aux états généraux de l’industrie et au Grenelle de l’environnement.

Ensuite, c’est Amandine Authier, chef de projet du Plastic Ecodesign Center, qui nous a fait un discours de présentation des tenants et aboutissants du Plastic Ecodesign Center. Cette toute jeune ingénieure en éco-conception nous a détaillé avec un aplomb remarquable les services proposés par le centre.

Puis, Gilles Gauthier, responsable design et recherche & développement, nous a présenté la Materiautech de la plasturgie. La Materiautech, c’est la mise en scène d’une compilation d’échantillons de matériaux plastiques et composites visant à donner une vue d’ensemble des matériaux existants lors d’une démarche de conception produit. Une forme spéciale, le Gem, a été conçue pour ces échantillons afin de donner l’aperçu le plus précis possible du comportement de la matière. Gilles Gauthier nous a expliqué les différentes techniques de fabrication des plastiques référencés par la Materiautech, comme les procédés d’injection, de soufflage, de rotomoulage, etc.

Puis, Yvan Riva, PDG d’AG Plast, est venu témoigner de son expérience de plasturgiste ayant bénéficié des services du Plastic Ecodesign Center. AG Plast est une petite entreprise de transformation de plastique recyclé dont l’effectif est de 18 salariés pour un chiffre d’affaires de 3 468 000 €. Pour la petite histoire : Yvan Riva a du réaliser, pour les besoins d’un appel d’offre, un bilan carbone en seulement 8 jours ! Challenge impossible sans compter sur le soutien du Plastic Ecodesign Center qui l’a aidé à le réaliser en 15 jours, ce qui a permis à AG Plast d’obtenir un contrat juteux avec Gaz de France afin de fabriquer des containers à gaz en matière recyclée. Puis, nous avons pu apprécier quelques-uns des produits éco-conçus par l’entreprise, dont un original casier à bouteilles en kit, modulable à l’infini et fait entièrement de déchets informatiques recyclés. Ce produit est intéressant car, étant vendu en kit, il ne se déploie que lorsqu’il est monté, ce qui rend son conditionnement, son transport et son stockage plus facile. Par contre, l’effet provoqué par la couleur  « PVC » du modèle présenté le cantonne sans doute aux garages des bricoleurs. Néanmoins, selon Yvan Riva, il peut être peint ou métallisé. Ce qui nous laisse perplexe, et nous nous demandons dans quelle mesure les procédés chimiques des colorations qui lui ouvriraient la porte des cuisines design remettent en question son caractère « écologique ». Nous retombons donc sur l’éternelle problématique du sens de l’esthétique dans le durable.

Le témoignage d’Yvan Riva nous a appris que l’utilisation de plastique recyclé n’est pas simple car la disponibilité des lots de matière sur le marché est encore trop aléatoire. Les achats de matière première restent liés aux opportunités, ce qui contraint les entreprises à travailler avec des matières nouvelles. Pourtant Yvan Riva et toute la filière ont bon espoir, car notre époque, avec son changement de mentalité, donne le jour à des opportunités : l’utilisation de matière recyclée n’est plus taboue mais est même demandée. La pression des pouvoirs publics va obliger la filière à s’organiser. Les technologies de tri vont apporter de nouveaux produits sur le marché. Enfin, les pôles de recherche sont sensibles à l’éco-conception et au recyclage.
Yvan Riva
nous a aussi permis de comprendre plus facilement comment l’éco-conception peut s’intégrer à tous les niveaux d’un processus de production : non seulement les composants de ses produits sont recyclés, mais leur transport se fait avec des palettes usagées dont la stabilité est assurée avec un tout petit accessoire en plastique… recyclé : éco-conception garantie.

Puis Emmanuel Rossi, délégué général d’Allizé-Plasturgie, a signé la fin des interventions. Il a présenté son équipe et a rendu hommage au travail de chacun.
Enfin, une question de l’auditoire  sur  la règlementation REACH a renforcé la légitimité du PEDC. REACH vise à protéger la santé humaine et l’environnement en mettant en place un système de contrôle et de vérification des matériaux. Noble cause, mais en imposant aux fabricants de justifier l’origine et la composition exacte de leurs matériaux, cette réglementation freine l’utilisation de matériaux recyclés, car actuellement, le plastique recyclé n’est pas « traçable ». Une fois la question posée, les entreprises présentes dans la salle se sont mobilisées autour de cette problématique. Un dialogue devrait être entamé avec le Plastic Ecodesign Center afin de tenter de faire bouger les choses.

La Materiautech de la Plasturgie à Lyon


Enfin,  nous avons pu explorer le large showroom du centre, véritable musée des matières plastiques et de leurs procédés de fabrication qui s’appuie sur les ressources de la Materiautech de la Plasturgie.
Notons au passage que cet espace a été conçu et mis en scène avec à la participation de  Marc Tran, un jeune designer actuellement en apprentissage au Plastic Ecodesign Center. Parce qu’en plus d’être dans l’innovation de la matière, le Plastic Ecodesign Center est ouvert aux idées novatrices de la relève ! Un grand bravo d’ailleurs à ce jeune homme très prometteur, qui a contribué à faire du centre un espace esthétique et pratique véhiculant une image d’innovation et de modernité.

Merci également à tous les participants au projet, comme Benoit Dorsemaine, délégué régional d’ Allizé-Plasturgie, pour leur accueil et les explications sur l’exposition quel que soit notre niveau de connaissance de la plasturgie.

En conclusion, le Plastic Ecodesign Center est un réel organisme de soutien qui devrait faciliter l’implication des entreprises de la plasturgie dans la prise en compte de l’environnement dans leur activité.

Le plastique pourrait-il devenir une matière écologique ?


PLASIC ECODESIGN CENTER
39 rue de la Cité – 69003 Lyon – Tél.04 72 68 28 28
www.materiautech.org