Octobre 2009

Fondre pour le salon du chocolat!

 

Du 14 au 18 octobre 2009, grand public et professionnels sont invités Porte de Versailles à découvrir le chocolat dans tous ses états. Cet évènement gourmand fête cette année son 15ème anniversaire et affiche un programme des plus séduisants : animations, concours, démonstrations conférences, expositions, hommage aux grands chefs pâtissiers (Gaston Lenôtre), espace vitrine et beaucoup d’autres surprises. Sur 1400m² d’expositions, 400 exposants, amoureux du chocolat, dévoilent leurs secrets et déclinent à l’infini les utilisations, modes de fabrication et astuces de séduction de ce produit thérapeutique, aphrodisiaque et irrésistible. De quoi vous faire saliver…

 

Chasseurs d’influences n’aurait raté ce rendez-vous sous aucun prétexte. Ce fut l’occasion pour Nelly Sitbon de livrer quelques astuces grâce à une conférence ayant pour thème : « Créez des vitrines  Tendance sans vous ruiner ! ». 3 mots clés (vitrines, tendances, budget), 3 impératifs, 1 multitude de possibilités ! L’auditoire a écouté avec attention les ingénieuses recommandations de cette spécialiste des bons plans afin d’avoir toutes les cartes en main pour mettre en lumière un produit d’exception.

Nelly Sitbon s’est appliquée à décrypter les tendances socio économiques pour en faire ressortir des exhortations, attractives et attrayantes, adaptées aux décors de vitrines. Plus besoin de dépenser des cent et des milles pour retenir l’attention du plus grand nombre, le système D est désormais le meilleur allié.

Pour un « caméléon au service des entreprises », le salon du chocolat fut un excellent terrain d’exploration. Quantité de concepts, tant au niveau des produits, de la décoration et du design, étaient réunis en un seul et même espace. Voici les coups de cœur de vos chasseurs :

- L’espace « mises en scène » : exposition du travail en binômes d’un chef pâtissier et d’un décorateur.

On découvre différentes mises en scènes originales et féériques.

Né de l’alliance du pâtissier EDDIE BENGHANEM, du décorateur de la maison CHOPPARD, DIDIER MERLIN et du designer DENIS SERVAIS, « TRESOR GOURMANDS » a tout particulièrement attiré notre attention. Cette rencontre artistique mêle gourmandise, esthétisme et finitions impeccables.

Autre installation intéressante : des  tables « chocolat » sur lesquelles trônent des cloches en verres où sont exposés quelques délices. Animée par un mécanisme, cette décoration tourne délicatement sur elle-même et semble tout droit venir d’un conte de fée. En toute simplicité, ces créateurs ont trouvé une manière poétique et touchante de sublimer le chocolat.

- Le stand de PCB Créations, présent sur l’étage professionnel du salon chocolat, a attiré tous les regards. Cette entreprise alsacienne, spécialisée dans les décors alimentaires s’est particulièrement fait remarquer par la qualité et l’originalité de son design : meubles blanc capitonnés entourés de plumes, vitrines de présentation ludiques, bulles décoratives semblant tombées du ciel, choix de couleurs fraiches (blanc et rose), décors surprenants et originaux…un exemple qui marque les esprits et prouve que chocolat ne rime pas forcément avec marron. (www.pcb-creation.fr).

- L’étage accessible au grand public réserve lui aussi son lot de surprise. En plus des expositions, ateliers et hommages, la visite permet de découvrir le chocolat sous toutes ses formes… même les plus inattendues !

Connaissez-vous le « WHIF » ? A l’origine de ce projet, le « Laboratoire » fondé par David Edwards. Cette entreprise parisienne est un lieu d’expérimentation qui réunit scientifiques et artistes ayant pour ligne de mire, la création de produits conceptuels. Appelée « artscience », cette rencontre a permis la naissance de ce petit objet, aux allures de rouge à lèvre. Ce dernier offre une approche inédite de la dégustation par l’aspiration. Le principe est simple, il suffit de tirer les extrémités pour ouvrir le WHIF, ensuite placer l’embout dans la bouche, aspirer légèrement puis savourer tout le plaisir du chocolat à moins d’une calorie ! Economique, le coffret 3 saveurs (chocolat-framboise, chocolat noir, chocolat menthe) ne coûte que 5,95€. Convaincu ou non par cette expérience, le public félicite cette invention redoublant d’ingéniosité. D’ici peu, le WHIF devrait envahir tous les concepts store, amateurs de nouveaux gadgets en tous genres. Avis aux curieux, vous pouvez aussi l’acheter directement sur le site internet www.lewhif.com/fr.

Ce salon est une véritable démonstration de l’importance de soigner les lieux d’exposition éphémères. Raconter une histoire autour de son offre, adapter les couleurs, matières ou objets, apporter un soin tout particulier à la disposition et à la luminosité mais aussi jouer sur la poly sensorialité sont autant d’éléments à prendre en compte pour créer une osmose et susciter l’intérêt, (voire la surprise) des chalands.

A manger, à boire et maintenant à aspirer, les déclinaisons du chocolat sont multiples et n’ont pas fini de nous étonner. Le message à retenir est simple : l’image de marque est le pilier de la notoriété. Alors cuisinez vos clients, laisser mijoter à feux doux et servez leur des concepts novateurs !

 

www.salonduchocolatprofessionnel.com